Assistance : +33 4 91 45 27 71 (Marseille) +33 4 42 05 16 15 (Fos)

Swipe to the left

Windfoil - Déballage et montage Neilpryde RS:Flight AL

12 juin 2017 1997 Vues 2 commentaires

Après des mois d'attente, nous avons reçu vendredi nos premiers foil RS:FLIGHT AL de série. Cette toute petite livraison faite en Express doit nous permettre de réaliser la journée test à La Ciotat du WE, avant une réception de plus grosse ampleur.

Petite présentation du bébé

Windfoil - Test Foil Starboard SLALOM

9 juin 2017 2123 Vues 1 commentaire

Après un test ultra court du modèle GT, nous avions pressenti un fort potentiel sur les foils Starboard, mais nous avions été déçu du combo avec le flotteur technora. Nous étions donc impatient d'en savoir plus avec un vrai test complet

Conditions du test

Spot : Almanarre Funboard center

Vent Est 15-20 knt

Flotteur : JP Hydrofoil 135

Gréement : Voile NeilPryde V8 6.7, Mat TPX100 430, wishbone AL360

Présentation

Je ne reviendrai pas ici sur le montage du foil et sa très belle construction, que j'ai abordé sur l'article "déballage et montage". Rappelons juste que le modèle SLALOM est constitué par la combinaison Mat 95cm, Fuselage 75cm, Aile 550, Stab 330 ... la cible est donc la navigation dans un vent moyen à soutenu (gros gabarit) ou vent faible à moyen (petit gabarit)

Le montage sur la planche ne pose aucun problème ... l'ajustement est plutôt serré. Point très positif : les perçages au dessus des inserts sont oblongs, et permettent une mise en place des vis sans forcer même quand les perçages de la planche ne sont pas parfaitement dans l'axe (et c'est trop souvent le cas !).

Premières sensations

Lorsque je me suis mis à l'eau, tout le monde sortait en décrivant un vent tombant. Malgré des bonnes risées au large, j'ai quand même toilé 6.7 pour ne pas risquer de rester sur le carreau ... ne connaissant pas les capacités de décollage de cette aile de 550. J'avoue que j'avais peur d'avoir un vent trop faible pour l'exploiter.

A la première risée, je mets la planche au planning assez facilement, mais le décollage n'est pas automatiquement comme j'en ai l'habitude. En poussant sur la jambe arrière, il vient très progressivement, et la planche fini par monter franchement et bien à plat. Habitué à naviguer avec des grandes ailes, j'avais oublié que, comme avec le F4, il fallait déclencher le décollage sur ces petites ailes.

Dès que je remets du poids sur la jambe avant, la montée stoppe et la planche accélère franchement. En quelques mètres, je m'habitue au comportement du foil à plat en testant la réaction aux transferts de poids longitudinaux. Immédiatement, je le classifierait dans la catégorie des foils relativement stables sur l'axe longitudinal. On est subjectivement entre le Horue Vini et le Zeeko .. donc bien plus stable que le RS:Flight F4, mais bien en dessous d'un Loke ou autre AHD.

Après une petite 100aine de mètre, je passe dans des risées plus fortes, et l'accélération devient très franche ... il a de la glisse le bougre ! Pour une prise en main, on va éviter de s'en mettre une tout de suite, alors je lofe franchement pour contenir l'accélération. La réaction est sans surprise et immédiate, sans aucun effet de départ à la gîte. En serrant un peu plus au près, je me rends compte que depuis le début, tout semble 'parfaitement dans l'axe'. Derrière cette sensation un peu difficile à décrire, il y a surtout un foil qui semble imperturbable en lacet et en transversal ... c'en est même surprenant.

Au près

Pour en savoir plus, je m'appuie dans la voile et je commence à mettre le flotteur à la contre gîte. Là, ça descend tout seul : aucune résistance ! J'en suis même surpris au point que j'oublie un peu vite de rester léger sur le pied arrière. La sanction est immédiate avec un foil qui monte et manque de sortir de l'eau. Heureusement, le mat de 95 est ultra long et j'ai le temps de corriger avant la sanction ... ouf ! Eh oui, quand on tire sur la main arrière, on a souvent le mauvais réflexe d'appuyer également sur le pied arrière. Il faut en fait penser à appuyer dans le harnais pour pousser sur le pied de mat et rééquilibrer l'ensemble.

Une fois le foil bien en main, j'arrive à le caler à la contre gîte comme jamais je ne l'avais fait auparavant. Du coup, la vitesse au près semble très élevée ... sans pour autant ressentir le moindre flottement. Le mat a l'air ultra raide !

Je jibe ... presque sans poser (!) décidément très saint !

Au largue

C'est reparti pour un bord abattu afin de retourner à notre point de départ. Cette fois, l'accélération est franche, et la pression vient progressivement sur le pied avant. Assez vite, il faut faire quelque chose pour ne pas sortir de l'eau. Deux options : ouvrir pour ralentir (bof) ou remettre du poids devant en poussant dans le harnais. Evidemment, la 2e option est plus sympa et sans me mettre dans le rouge, je me laisse descendre doucement sur le harnais et je me fais un grand bord en savourant la surprenant stabilité de l'ensemble à cette vitesse.

Après une micro pause réglage, je repars pour faire une petite dizaine de bords aux côtés de Eric Thiémé, qui semble s'amuser autant que moi ! C'est un vrai plaisir de partager ces sensations addictives avec un gars qui a été l'un de mes idoles pendant toute la jeunesse. A l'issue de notre petit jeu, le GPS indique déjà une Vmax à 22knt.

De la glisse

Au cours de cet après midi, j'ai enchainé les bords, tour à tour avec Eric T., Benoit M., Franck L. et Bruno André. J'ai testé toutes les allures, du près ultra serré au très grand largue. N'aimant pas me mettre dans le rouge, j'ai navigué en sécurité et sans forcer. Le GPS est monté jusqu'a 25 knt en Vmax ... bien loin de Bruno André qui a signé cet après midi plus de 26knt moyen sur 500M !!! Intouchable ! Il faut le voir partir à l'abatté en 7m avec casque et gilet dans les plus grosses risées : grosse maîtrise et gros coeur (faut border ! comme il dit ... faut il avoir les c... de la faire =;) ).

Bilan

Il est temps de faire un premier bilan sur ce nouveau Starboard SLALOM

On a clairement là un foil très très intéressant. L'ensemble mat / fuselage ultra raide permet d'avoir un chassis très neutre qui fait merveille à haute vitesse et au près. Rien ne bouge , aucune sensation de flou ! A ce jour, c'est aussi le foil avec lequel j'ai le mieux pu exploiter la contre gîte pour trouver des angles de remonté au vent incroyables. Il partage avec le F4 des aptitudes tout à fait exceptionnelles de ce côté.

La glisse, qui semble subjectivement un poil en dessous de celle du F4, est compensée par une accessibilité bien meilleure. Naviguer à vitesse soutenue calé dans le harnais devient enfin quelques chose de réalisable sans risque.

Le décollage, très progressif, est finalement assez surprenant pour une aile de 550. Bien sûr, on est loin des capacités d'une grande aile, mais avec mes 78kg, cette aile est parfaitement utilisable de 12 à 25 knt, ce que je n'aurai pas imaginé.

Au final, le combo avec la JP n'est pas loin de la perfection. L'ensemble est parfaitement équilibré et je n'ai pas eu à retoucher la position des straps. On est très légèrement pied avant à haute vitesse ...mais juste de quoi pouvoir s'appuyer sur le pied de mat pour caler le gréement.


Après 2 ans de pratique et plus de 20 modèles testés, le Starboard SLALOM fait à ce jour partie de mes 2 foils préférés ... tout simplement ! J'ai pris beaucoup de plaisir aujourd'hui, et je ne me languis que d'une chose, tester les autres combinaisons, entre autre avec l'aile de 800, et le fuselage de 115.

Point important n°1 : Attention, je ne dis pas que c'est LE meilleur foil ! C'est l'un de ceux que je préfère par rapport à ce que JE recherche aujourd'hui (stabilité latérale, cap et accélération, contre gîte, glisse), mais cela n'enlève rien à des foils différents (pas moins bien, pas mieux) qui seront plus axés navigation à plat et dans le light ... ce que j'appelle freeride.

Point important n°2 : cet test met encore une fois en exergue l'importance de l'association flotteur / foil. Lors de notre précédent test du Starboard (certes, modèle GT, mais c'est de la même trempe), nous étions resté sur notre faim à cause d'une planche trop lourde. Avec une planche dédiée plus adaptée, le visage de l'ensemble change complètement ... alors oui, un flotteur dédié est cher, mais c'est un investissement qui peut se faire dans un 2e temps et qui apporte tellement au résultat de l'ensemble (en terme de plaisir surtout).

Et un grand merci à Bouboul et Eric pour leur accueil, sourire en plus (toujours aussi motivés après des 10aines d'années) !

Fanatic Blast 2017 - Test client

22 mai 2017 559 Vues 1 commentaire

Petit compte rendu de test client sur la Blast Ltd 2017 en 115L. Je précise : copié collé du mail sans aucune modification

"

Salut Eric ,

Comme convenu un petit compte rendu de mon essai avec la Blast 115 LTD :

Plan d’eau du Mourillon avec au départ et durant une petite heure environ un vent d’Ouest de 16 / 20 knts irrégulier et plutôt plat avec ma Warp North 6,3 m de 2017 avec ton aileron S1 Sélect de 37 :

Dés les premiers bords on se trouve à l’aise sur ce flotteur hybride ou on a l’impression d’être sur un flotteur de 100l plutôt que 115 l , le départ au planning est bluffant malgré ma 6,3m un peu petite ,la sensation de glisse est immédiate malgré une vitesse douce et progressive , on a pas cet effet turbo que l’on peu ressentir avec un flotteur de slalom mais la vitesse est tout de même surprenante car mon GPS indique 28 knts , la planche est facile et confortable , les appuis sont équilibrés et le passage des molles se fait sans forcer , une fois bien calé je décide de caper au plus serré mais l’aileron montre quelques dérapage et me rappelle que l’on est pas avec un aileron de slalom , ceci dit une fois le bon angle trouvé elle procure de bonne sensation de vitesse .

Windfoil - Test Slinghot Hover Glide

15 mai 2017 1198 Vues

A l'occasion de l'Outdoor Mix Festival à Embrun en ce début Mai 2017, nous avons eu l'occasion de découvrir les foils Slingshot dédiés au windsurf. Ces derniers arriverons dans les shops dans les semaines à venir à un tarif autour de 1000eur.

Fanatic Blast LTD - Le test

4 mai 2017 1953 Vues

Cela fait quelques temps que cette jolie planche bleue aux formes atypiques me faisait de l'oeil dans le magasin. Je dois dire qu'absorbé par le foil depuis presque 2 ans, je ne m'étais pas motivé pour aller tester la bête, malgré les retours très positifs que j'avais eu d'autres pratiquants. Les conditions du jour étant un peu viriles pour le foil, c'était le moment ou jamais d'essayer cette petite nouveauté.

SI vous ne l'avez jamais vu, disons que la Blast a des mensurations assez particulières : un peu moins large qu'un flotteur de 115L actuel, nez carré, arrière assez fin, et rails très parallèles. C'est pour le moins inhabituel ... mais qu'est ce que ça peut donner en vrai .. su l'eau ...

Pour ce test, pas de cadeau : un plan d'eau bien clapoteux dans un vent irrégulier entre 15 et 25 knt. Pour donner toutes ses chances à notre Blast, je lui adjoint un petit moteur que j'adore par son côté tonique et léger : la V8 2017 de NeilPryde.

Windfoil - Test starboard GT et flotteur Foil 147

24 avril 2017 2861 Vues

Nous testons le foil dans une configuration fuselage court, aile et stab de grande taille. Dans cette configuration, nommée GT, il cible le débutant et le freerideur pour une approche intuitive de la pratique du foil.

Le tout est installé sur un flotteur spécial foil, renforcé, et conçu avec beaucoup de scoop pour limiter l’effet des touchettes ou amerrissages forcés. De nombreuses positions d'inserts de straps permettent une grosse capacité d'adaptation, voir même une utilisation avec aileron.

Windfoil - Test AHD AFS2

24 avril 2017 1668 Vues

Test du foil AHD AFS2 avec

  • Flotteur : AHD SL 122
  • Conditions de vent : 10-18 knt
  • Spot : martigues
  • Voile 7m2 Gun vector

Premier test effectué avec l’aile de 800mm2

Le décollage est relativement rapide, mais en retrait avec ce que peuvent offrir un Loke Envol ou un Horue XLW. Je m’attendais à plus considérant l’énorme surface de l’aile, mais elle est au final assez fine en épaisseur relative. Il faut dire que nous n'étions vraiment pas aidé par la voile de 7m Gun Vector utilisée pour ce test et qui manquait particulièrement de jus, de dynamisme et d'agréement général.

Test RS:X convertible, RS:One convertible et Foil NeilPryde Alu

20 avril 2017 6549 Vues

A l’occasion de la présentation du programme RS:Convertible aux responsables du Club Neptune par Damien LEGUEN, nous avons eu l’occasion de tester ces produits destinés à proposer 2 formules monotype : une à destination des clubs (RS:One) et l’autre d’une élite (RS:X) .. et candidate au remplacement à terme de la RS:X actuelle en tant que support olympique.

Windfoil - Test flotteur JP Hydrofoil 135

11 avril 2017 3618 Vues

Cela fait un bon moment que nous voulions essayer un flotteur 100% winfdoil issu d'une production grande série. Jusqu'alors, nous avons toujours navigué avec des prototypes ou des Horue Tiny qui sont des semi-custom. C'était aussi et surtout l'occasion de tester le flotteur JP avec le foil qui a servi de master au RS:FLIGHT F4 ... on est donc dans la configuration NeilPryde complète.

Conditions du test : La ciotat / 11 > 18 knt Sud Ouest / Foil F4 avec aile LW2 (80cm)

Gréement : NeilPryde V8 6,7 / mat Reptile Green Mamba 430 100% / wish AL360 E3 Carbone

Windfoil - Test Neilpryde RS:Flight F4

10 avril 2017 432 Vues

Conditions du test

Day 1 : Printemps du foil, entre 10 et 20 knt, voile RS:Flight 7m2, flotteur JP Hydrofoil 135

Day 2 : Outdoor Mix Festival, Embrun, entre 8 et 18 knt, voile Swart 7m, flotteur JP Hydrofoil 135

Présentation

Le RS:Flight F4 est un foil fabriqué par NeilPryde en Asie (sous-traité très exactement), sur la base du modèle développé par F4 Fin aux USA et utilisé par Antone Albeau depuis 2 saisons sur les courses.

Par rapport au F4 d'origine, NeiPryde a ajouté un astucieux système de réglage de l'incidence du stab (fixe sur le F4), et a légèrement allongé le fuselage (quelques cm)

On vous renvoie au test du F4 pour les principaux éléments et caractère de ce foil. Nous exposerons ici essentiellement les différence entre les deux et le fonctionnement général du combo JP Hyrdofoil 135 + RS:Flight F4.


Sur l'eau

Disons le tout de suite : cet ensemble très équilibré et homogène a fait l’unanimité des habitués du windfoil. Le foil est un poil plus accessible que la version F4 originale grâce à une meilleur stabilité. On garde la même glisse unique et la même qualité de rigidité extrême du mat, gage de performance au cap et dans le vent. Le flotteur offre juste ce qu’il faut de largeur pour pouvoir exploiter la puissance du foil.

Pour rentrer dans le détail, le RS:Flight F4 est un foil très stable latéralement. Cela permet d'utiliser des grosses voiles et de naviguer à la contre-gîte pour optimiser les capacités de remonté au près.

Il est par contre mais plutôt instable longitudinalement. Pour les pratiquants qui maîtrisent, et qui savent caler le foil en restant voile bordée, cela permet de garder néanmoins un foil ultra réactif pour réagir à la moindre sollicitation, et pour suivre le plan d'eau lors des navigations dans la houle (chaud devant !). Bon, ce n'est clairement pas de tout repos, mais quel plaisir ! Eh oui, car côté glisse, c'est tout simplement exceptionnel ! D'une part il va très vite, mais surtout la sensation "c'est déconner comme ça glisse" .. comme me disait un jour un coureur d'une marque concurrente (sic !).

Le RS:Flight F4 est livré d'origine avec 2 ailes : une 80cm et une 54cm d'envergure. Avec la 80, on dépasse facilement et régulièrement les 23 /24knt dans du light. Avec la 54, certains (pas moi !) flirtent régulièrement avec les 30knt. Côté cap, c'est juste indécent. Je vous laisse regarder une petite trace up&down faite à Serre Ponçon dans une petite 15aine de noeuds, lors de l'outdoor mix festival

 

PORT GRATUIT

SUR DE NOMBREUX PRODUITS
 

+ 33 491 452 771

MARDI-SAMEDI, 9h30-12h & 14h30-19h
 

SATISFAIT OU REMBOURSE

DANS LES 15 JOURS APRES LIVRAISON
 

CADEAUX & REMISES SPECIALES

INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER