Assistance : +33 4 91 45 27 71 (Marseille) +33 4 42 05 16 15 (Fos)

Swipe to the left

Windfoil - Présentation Slingshot Ghost Whisper

8 juillet 2018 179 Vues Aucun commentaire

L'an passé, Slingshot proposait son premier foil aluminium avec un concept essentiellement basé sur l'accessibilité. Le résultat était un foil très porteur, mais destiné à une pratique freeride et manquant de stabilité au regard de la concurrence.

Cette fois, Slinghot propose un foil carbone axé perf. Le développement et la fabrication n'ont visiblement pas été réalisé en interne, ce qui est assez pertinent compte tenu des compétence disponibles ailleurs . La marque distribue ainsi sous son nom le windfoil de la marque italienne MOSES, spécialisée dans les foils de kitesurf. On retrouve fort logiquement des éléments repris du kite et notamment le mat de 101 qui nous a été fourni pour le test.

Présentation statique

Nous avons également reçu 2 ailes : la 639 qui est de petite surface et très visiblement axée perf, et la 683 qui est énorme, très proche des ailes développées pour le SUP foil dans d'autres marques. Elle promet une très grosse portance.

Le fuselage est en aluminium comme avec la plupart des foils démontables désormais

Les accostages d'aile et de stab sont très propres, mais spécifiques à l'extrados des ailes fournies.

La connexion mat / fuselage fait appel à un talon bi-conique au même titre que le nouveau TAAROA. Avec une connexion Carbone / Alu, c'est clairement la solution la plus pertinente ... et sur ce point, les marques de kitefoil ont du recul assurément.

Le Moses est reconnaissable à 100m par la forme très particulière du haut de mat avec une sorte de bec qui fait office de platine.

Pour le reste, le Ghost Whisper ne peut pas cacher son origine kite avec 2 points qui sautent aux yeux :

  • Le talon qui est un tuttle et non un deep tuttle ... avec les risques que cela comporte quant à la tenue structurelle des boitiers de windsurf.
  • Les vis de talon qui sont en M8 et non en M6. Nous devrons remplacer les inserts de 12mm pour ne pas avoir à repercer nos flotteurs

Finissons cette présentation en précisant que la finition de ce foil est de très bon niveau, que ce soit pour les éléments carbone ou pour le fuselage en aluminium anodisé.

Pour ce qui est du côté structurel, le Ghost Whisper se situe dans la moyenne quant à la rigidité spécifique en flexion du mat. C'est par contre l'un des plus souples concernant la régidié en torsion du mat.

Bilan

Cette année, Slinghot propose un produit très bien fini en s'appuyant sur l'expertise de Moses Kitefoil. Le Ghost Wisper reprend des solutions désormais habituelles, et quelques bonnes idées venues du monde du kitesurf. Le mat de 101 promet une certaine aisance même dans le calpot. On a hâte de tester ceci sur l'eau, dès que l'on aura trouvé des inserts pour remplacer les M8 inutilisables sur nos boards de windsurf.

Sur l'eau

Après avoir remplacé les inserts M8 par des M6, nous avons installé le GW sur nos flotteurs de test habituels (JP 135 et Exo RF 81). Le test a été fat sur le plan d'eau de Serre Ponçon avec un vent évoluant entre 10 et 15 knt. A ce stade, nous n'avons testé que la petite aile ... nous attendons d'avoir un peu plus de temps pour évaluer l'autre aile.

Malgré la petite surface de 639, le décollage est assez rapide et progressif. Il est évident que cette configuration n'est pas faite pour le très light, mais la finesse de l'ensemble est surprenante.

Dès que l'on est en vol, cette finesse et cette glisse saute aux yeux de façon encore plus évidente. On retrouve des sensations que l'on avait eu sur le Sélect par exemple .. malgré cette fois un mat qui dépasse les 100cm ! Le travail sur l'hydrodynamique du foil a visiblement été très poussé, et la finition n'y est probablement pas pour rien.

Côté stabilité, les choses sont un peu plus complexes. Sur le plan longitudinal, on est dans une moyenne basse avec un foil plutôt fougueux, mais le mat de 1m offre une telle sécurité que c'est un point qui ne pose finalement aucun problème. Sur le plan latéral, on ne note aucun départ à la gite, malgré un foil plutôt libre. Le GW est aussi facile à mettre à la contre gîte, et la longueur du mat permet de descendre très bas. Il faudra juste bien veiller à associer le GW à une planche assez large (85cm paraît un minimum) pour pouvoir gérer l'assiette sans trop de difficulté. Côté lacet, le GW n'est absolument pas calé : il gigote en permanence .. au point de devenir peu rassurant dès que le vent monte un peu. On a ainsi bien du mal à naviguer sereinement ... il est cependant possible qu'un rider de haut niveau puisse le gérer.

Le feeling général avec ce GW est très contrasté : d'un côté, on a l'impression de monter un cheval fougueux qui laisse peu de répit au pilote, et nécessite certainement un gros niveau et un gros coeur pour être maitrisé. D'un autre côté, on a une glisse, des accélérations au près et des angles de contre gîte hors du commun.

Bilan

Au final, le Ghost Whippet laisse un gout mitigé et une certaine frustration. Nous n'avons objectivement pas niveau technique suffisant pour exploiter un tel foil en toute quiétude, mais on sent un gros potentiel.